Bourrache : posologie


La Bourrache peut-être utilisée en phytothérapie, en thérapie soit en usage interne (absorption), externe (massage) voir en inhalation. Mais attention à la posologie et aux contre-indications.


En phytothérapie moderne, la bourrache est surtout intéressante pour l'huile qu'elle nous apporte (absorption, massage). Cosmétique, pharmacologique, cette plante est présente dans de nombreuses préparations.
La Bourrache en phytothérapie

L'utilisation en phytothérapie


En phytothérapie, on utilise surtout l’huile extraite de la graine de la bourrache.

En phytothérapie, on utilise principalement les graines de bourrache, dont on extrait en infime quantité une huile par première pression à froid. Mais les parties externes, fleurs et feuilles, ont également un intérêt thérapeutique. Il ne faut pas confondre ces deux sous-produits de la bourrache, car leurs propriétés ne sont pas les mêmes. 

Bourrache : propriétés en usage thérapeutique


L’huile de bourrache est douée de propriétés :
- Anti-agrégantes plaquettaires
- Hypocholestérolémiantes
- Anti-inflammatoires
- Régénérantes
- Restructurantes
- Raffermissantes
- Cicatrisantes

Usage Interne


- Traiter l'arthrite rhumatoïde en réduisant l'inflammation
- Réduire la gravité des crises d'eczéma
- Lutter contre l’ostéoporose en augmentant la densité osseuse
- Prévenir les maladies cardio-vasculaires
- Diminuer les symptômes du syndrome prémenstruel (irritabilité, seins douloureux, ballonnements abdominaux, rétention d’eau,…)

Usage externe


Elle permet d'hydrater la peau, d'accélérer sa cicatrisation et ainsi de lutter contre le vieillissement de la peau.

Les parties aériennes de la plante (fleurs et feuilles) sont utilisées traditionnellement comme diurétiques. Mais on leur prête également des propriétés pectorales, émollientes, laxatives et cicatrisantes, sans que ces usages ne soient prouvés.

Bourrache : propriétés en usage cosmétique


De par ses propriétés :
- Hydratantes
- Antivieillissement et anti-rides
- Raffermissantes
- Cicatrisantes
- … 

L’huile de bourrache est ainsi très prisée par l'industrie des cosmétiques pour :
- Améliorer l'élasticité et la souplesse cutanée (utile pour prévenir l’apparition et traiter les vergetures)
- Lutter contre le dessèchement de la peau à l’origine du vieillissement prématuré de la peau
- Améliorer l’hydratation
- Prévenir l’apparition de rides
- Améliorer la qualité des ongles lorsque ceux-ci sont cassants et fragiles
- Agir sur les cheveux secs ou fragilisés par une permanente

Bourrache : posologie


L’huile de bourrache peut être ingérée par voie orale ou directement appliquée sur la peau. Consommation d'huile de bourrache par voie interne : En phytothérapie, on conseille de consommer entre 1.5gr et 3gr d'huile de bourrache par jour, suivant sa concentration.



Consommation d'huile de bourrache par voie externe : Appliquer l'huile directement sur la peau. Dans le domaine de la cosmétique, l’huile de bourrache peut être utilisée par voie interne ou par voie externe. Oralement, elle est ingérée sous forme de capsules et pour une action locale, elle est intégrée dans des laits, des lotions, des crèmes de jour, des huiles de massage,… Lorsque la sécheresse de la peau est prononcée, la capsule peut être ouverte et le contenu peut être directement appliqué sur le visage. Il est recommandé d’employer l’huile de bourrache en cures régulières.

Bourrache : choisir son huile de bourrache


Préférez l’huile vierge !!!

Les graines de bourrache matures sont plus riches en huile que les graines vertes. La concentration varie du simple au double : 30% pour les graines matures, contre 15% pour les autres. Le problème est que les graines ne mûrissent pas toutes en même temps. De plus les graines mûries en stock ne fournissent pas autant d'huile que les graines mûries naturellement. A noter toutefois que la composition en acide gras reste la même.

Les graines sont ensuite broyées, puis l'huile en est extraite :
- soit par utilisation d'un solvant
- soit par pression.

Si la pression est effectuée à froid (température inférieure à 50°), on parle alors d'huile vierge. Préférez l'huile vierge, car si les graines sont chauffées, les acides gras sont dénaturés et l’huile perd alors toute efficacité.

Bourrache : mise en garde dangers


Mise en garde sur l'utilisation des parties aériennes


Comme elles contiennent une petite quantité de pyrrolizidines, substances hépatotoxiques et cancérigènes, elles ne doivent pas être consommées :
- par les femmes allaitant ou enceintes
- par les personnes souffrant de troubles hépatiques
- de façon prolongée
- en association avec des médicaments hépatotoxiques car l'action hépatotoxique de la bourrache risque d'augmenter l'action de ces médicaments ;

Elles peuvent entraîner de la constipation.

Mise en garde sur l'huile de bourrache


Comme elle ne contient PAS de pyrrolizidines, il n’y a pas de contre-indications à son utilisation ; A fortes doses, elles peuvent provoquer des selles molles, des ballonnements et des éructations.

Associations avec d'autres plantes


Suivant les effets que vous recherchez, vous pouvez associer de l'huile de bourrache avec :
- Sécheresse de la peau : huile de bourrache + huile d’onagre
- Vieillissement de la peau (rides) : huile de bourrache + huile de germe de blé
- Eczéma : huile de bourrache + bardane
- Préparation au bronzage : huile de bourrache + carotte
- Vergetures : huile de bourrache (uniquement)



  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales