Accueil Autres soins La BardaneBardane : posologie



Bardane : posologie


Bien qu'exploitée pour les problèmes de peau depuis le moyen-âge, la Bardane est aussi un antiseptique, antibiotique, hypoglycémiante...


Ne restez pas sur les idées reçues de l'usage unique pour la peau de la Bardane. Elle est aussi efficace dans de nombreux autres domaines pour la phytothérapie.
La Bardane en phytothérapie

Bardane : partie utilisée en phytothérapie



Dans la bardane, ce sont essentiellement les racines qui ont un intérêt thérapeutique. Elles sont récoltées en octobre, puis découpées en morceaux de 2 à 3 cm, avant d'être séchées dans un endroit frais et sombre. Les feuilles et les fruits (renfermant les graines) sont récoltés à la fin de l’été. Les feuilles, de part leur composition, sont également intéressantes du point de vue médical, mais leur utilisation est cependant plus anecdotique.

A noter aussi qu'il existe une préparation basée sur une décoction des fruits de bardane, mais cet usage est tout de même bien moins courant que l'utilisation des racines. Outre son utilisation en médecine, c’est une plante qui fût longtemps consommée en tant que légume, tel un salsifis (racine cuite) ou une asperge (jeune pousse crue). Elle est de nos jours quelque peu obsolète dans ce but-là, sauf au Japon.

Bardane : propriétés


En phytothérapie, l'usage actuel de la bardane est l'héritage des bienfaits qui lui sont attribués depuis le Moyen Age. Les propriétés de la bardane les plus intéressantes pour des soins de phytothérapie sont les suivantes : 

- Antibiotique, antiseptique et antifongique
- Cholérétique (stimulation de la production de bile par le foie)
- Diurétique (stimulation de l'élimination rénale)
- Purifiante
- Dépurative
- Drainante.

Mais elle est également :
- Sudorifique
- Hypoglycémiante
- Anti-tumorale (utilisation ancestrale restant à confirmer !)

Ainsi, la bardane est couramment indiquée pour :
- Traiter les furoncles
- Soulager les eczémas et le psoriasis
- Réduire l'acné
- Traiter les problèmes de peau grasse
- Permettre au corps d’éliminer ses déchets lors des accès de fièvre ou des maladies telles qu’une angine, la rougeole ou les oreillons, ou lors d’arthrite.

Et peut aussi :
- Soulager les maux d'estomacs
- Traiter le diabète en complément de traitement.

Actuellement, on utilise essentiellement la bardane dans le cas d’acné modérée : en usage externe pour cibler les problèmes de peau, mais aussi en usage interne. La stimulation des fonctions rénales et hépatiques a pour résultat de traiter les problèmes de peau de façon indirecte. En effet, le fait de nettoyer l’organisme des toxines contribue à freiner l’apparition des boutons. D’autre part, les actifs antibactériens et antifongiques aident à assainir la peau.

Bardane : posologie


Il existe plusieurs formes d'utilisation des racines de bardane.



La plus connue est la décoction de racines ou de fruits, pour une action dépurative interne. Prendre quelques fruits ou 10gr de racine de bardane et les plonger dans un litre d'eau bouillante pendant une dizaine de minutes, pour les faire infuser. Une fois l'infusion terminée, sortir la racine et les fruits puis filtrer le liquide obtenu. Comme toute infusion, elle peut ensuite être bue nature ou sucrée, à raison de 3 tasses par jour.

Pour un usage externe, la décoction doit être plus concentrée. Pour cela, suivre le principe de préparation détaillé ci-dessus, mais avec 30gr de racines. Une fois l'infusion filtrée, il devient alors possible de s’en servir comme d’une lotion pour laver la peau et traiter l'acné, les furoncles, le psoriasis ou l'eczéma.

La décoction est un procédé ancestral et à usage familial d’extraction des actifs d’une plante. La phytothérapie moderne dispose de techniques hautement plus sophistiquées !!

Ainsi, on trouve dans le commerce la bardane sous d’autres formes, les posologies étant les suivantes :
- Gélules contenant une poudre de racines séchées : 1gr à 2gr trois fois par jour
- Teinture mère de bardane (1:5) : prendre de 2ml à 4ml dans un peu d'eau, trois fois par jour
- Extrait liquide (1:1 à 25% d'alcool) : entre 2ml à 8ml, trois fois par jour.

A noter que l’on peut aussi utiliser les feuilles de bardane sous forme de cataplasme. Il suffit alors de l’appliquer sur les abcès et les furoncles.

Bardane : mise en garde dangers


Il semblerait que la racine de bardane doive être utilisée fraîche car elle perdrait la plus grande partie de ses propriétés si elle est séchée. Globalement, il n'y a que très peu de contre-indications à l'usage de la bardane. Elle peut être consommée sans danger sous toutes ses formes, à condition de tenir compte des quelques mises en garde citées ci-après :
- On considère qu’il vaut mieux éviter d’en donner aux enfants, sauf avis médical contraire
- Elle est déconseillée aux femmes enceintes, car ses propriétés ocytociques (qui entraînent des contractions utérines) peuvent déclencher un accouchement prématuré
- Elle l’est également chez les femmes allaitant.

A trop forte dose, la bardane peut entraîner une crise d'urticaire, il est donc préférable de commencer par une dose minimale, puis d'augmenter la consommation petit à petit. A noter qu'il y a eu quelques cas d'allergie à la bardane, mais ceux-ci sont extrêmement rares.

Dernier point : les effets de la bardane peuvent s'ajouter à ceux d'autres plantes de phytothérapie ou d'autres médicaments hypoglycémiants ou anti-plaquettaires. Donc attention, en cas d'utilisation de ce type de médicaments, de ne pas consommer de bardane.

Associations avec d'autres plantes


Suivant vos besoins, vous pouvez mélanger la bardane avec d'autres plantes :
- Acné : bardane + pensée sauvage
- Psoriasis, acné légère : bardane + levure de bière + zinc
- Eczéma : bardane + huile de bourrache
- Furoncle : bardane + levure de bière



  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales