Accueil Autres soins Menthe PoivréeMenthe poivrée : description



Menthe poivrée : description


La menthe poivrée n'est pas une plante originelle, mais le fruit d'un croisement entre 2 espèces de menthe. On l'utilise principalement sous forme d'huile essentielle.


Issue du croisement de 2 variétés de menthes, la mente poivrée se consomme dans les plats (comme le taboulet) ou en traitement phytothérapeutique.
La Menthe Poivrée, Généralités

Menthe poivrée : description


La menthe poivrée est une plante herbacée appartenant à la famille des Lamiacées. La famille des Lamiacées compte plusieurs dizaines d'espèces de menthe, qui quelles qu'elles soient, sauvages ou cultivées, sont utilisées à des fins aromatiques (pour le thé par exemple) ou médicinales. La menthe poivrée est cependant l’espèce la plus utilisée en phytothérapie. 

La menthe poivrée est une plante dite ‘’hybride’’ puisqu’elle est la résultante d’un croisement entre deux espèces de menthe.Il existe ainsi différentes variétés et formes de menthe poivrée, en fonction du croisement effectué. La menthe poivrée a pour nom botanique "mentha piperita" et pour autres noms : menthol, menthe anglaise ou menthe sauvage. 

Elle doit son nom latin (piperita) à son odeur fortement poivrée caractéristique. Son nom de "mentha" est lié à la mythologie grecque. Minthe était une nymphe de la mythologie que Proserpine (déesse, fille de Zeus et de Déméter) transforma en fleur à l'odeur poivrée, par jalousie. 

Il s’agit d’une plante vivace de 40 à 60cm de hauteur à tige de section carrée, légèrement velue et violacée. Les feuilles, simples et opposées, sont ovales et découpées en dents de scie. Elles sont de couleur vert foncé sur le dessus et vert pale, parfois virant au bleu turquoise, en dessous. Les fleurs sont roses violacé et regroupées en épis au sommet de la plante.

La menthe poivrée pousse sur tous les terrains humides et frais, de nature argileuse et calcaire. On la retrouve souvent au bord des fossés ou des cours d'eau et dans les bois. Elle affectionne les zones tempérées et subtropicales. Elle se propage par des stolons.

Elle est cultivée et utilisée à travers le monde entier, mais il existe cependant très peu d’espèces dans les pays tropicaux et en Amérique du Sud. On la retrouve essentiellement en Europe, mais aussi en Asie et en Amérique du Nord. Elle est utilisée par les entreprises industrielles pour l’extraction de l’huile essentielle qu’elle renferme, majoritairement employée pour ses propriétés aromatiques.

Menthe poivrée : histoire et origine


La menthe poivrée n'est pas une plante "naturelle". Elle est née au Moyen Orient de l'hybridation de deux types de menthe : la menthe aquatique (Mentha aquatica) et la menthe verte (Mentha spicata). Actuellement, plusieurs variétés, les descendants de cette hybridation, sont cultivées dans le monde.



La plus vieille trace connue de cette espèce de menthe remonte au 1° millénaire avant JC, en Egypte. Des archéologues ont en effet trouvé des feuilles séchées à l’intérieur des pyramides. Plus tard, Grecs et Hébreux l’utilisaient pour son odeur. Elle entrait alors dans la composition des parfums. Quant aux Romains, ils s'en servaient de condiment ou d'aromate, en ajoutant des feuilles aux vins et aux sauces. 

Mais ce n'est au XVIIIe siècle que la menthe poivrée devint véritablement célèbre en Europe occidentale. La médecine commence à l'utiliser pour traiter les rhumes et les affections des voies respiratoires.  La menthe poivrée figure ainsi dans la pharmacopée européenne pour ses feuilles, mais également pour son huile essentielle.

Désormais, elle occupe une place de premier choix dans la phytothérapie digestive. Une étude clinique réalisée en 1990 a permis de démontrer qu’elle est particulièrement efficace pour soulager les troubles de la digestion.

C’est pourtant véritablement son odeur qui a fait de la menthe la star que nous connaissons de nos jours. Détaillée en pastilles, bonbons, sirops, lotions ... son parfum caractéristique est apprécié des petits comme des grands, ce qui lui a permis de rester une plante très connue et jamais oubliée depuis plusieurs siècles. 

En France, la menthe poivrée est cultivée pour fournir l'industrie pharmaceutique. Les deux régions les plus productives sont l'Essonne et le Maine-et-Loire.
Voici une partie de la composition de la menthe poivrée : 
- Huile essentielle (jusqu’à 4% de la matière sèche) renfermant : 30% à 70% de menthol (alcool terpénique), 8 à 10% de menthone (cétone terpénique), 1 à 2% de menthofuranne, et d’autres composés minoritaires tels que pipéritone, menthène, pinène, phellandrène, limonène, terpinène, candinène
- Enzymes : oxydase et peroxydase
- Vitamine C
- Acides divers : férulique, caféique, chlorogénique, fumarique
- Flavonoïdes (jusqu’à 18% de la matière sèche) : ériocitine, ériodictyol, lutéoline, diosmétine, menthoside
- Acides-phénols
- Tanins (des polyphénols )
- Triterpènes. 

Il s’agit donc une plante riche en antioxydants naturels (vitamine C, flavonoïdes et tanins), mais c'est surtout pour sa richesse en essences que la menthe poivrée est utilisée.



  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales