Aubepine : posologie


Actions neurosédative, cardiosédative, vasodilatatrice, tonicardiaque et antispasmodique…Forte de ces propriétés, l’aubépine a les moyens de remplacer avantageusement bon nombre de médicaments chimiques pour régulariser le rythme cardiaque et abaisser la tension artérielle.


En phytothérapie, on utilise les sommités fleuries (feuilles et fleurs) de l'aubépine, récoltées au tout début de la floraison, lorsque les fleurs sont encore en bouton, ou alors au tout début de leur épanouissement.
L'aubépine en phytothérapie
Le produit de la cueillette est ensuite séché dans un endroit sec, aéré et à l’ombre, avant d'être réduit en poudre ou consommé entier (notamment pour les infusions).

A noter que même si les fruits et l’écorce des rameaux d'aubépine peuvent être consommés en phytothérapie, on ne les utilise quasiment jamais en France, car on leur préfère les fleurs et les feuilles. Mais dans d’autres pays, ils sont utilisés couramment à des fins médicinales.

Aubépine : propriétés


L’aubépine est douée de propriétés :

- Hypotensive : réduit la tension artérielle par dilatation des vaisseaux périphériques
- Régulatrice du rythme cardiaque : réduit les palpitations et la tachycardie
- Vasodilatatrice : améliore la circulation coronarienne par vasodilatation
- Tonicardiaque : stimule les cœurs fatigués en augmentant la force et l’amplitude des 
contractions cardiaques
- Calmante, anti-stress : réduit la nervosité et l'anxiété
- Sédative du système nerveux central : dans les cas d’insomnies
- Antispasmodique au niveau des muscles lisses vasculaires
- Fébrifuge
- Anti-oxydante.

La principale action de l'aubépine est de réguler la fonction cardiaque. Son action anti-stress et calmante est le résultat de ses effets apaisants sur le cœur. 

Elle est donc traditionnellement utilisée pour :
- Prévenir et traiter diverses affections cardiaques : angine de poitrine, coronarite, myocardite, faiblesse cardiaque, hypertension, arythmie, palpitations, artériosclérose, insuffisance cardiaque congestive légère à modérée avec dyspnée à l’effort…
- Atténuer les troubles liés à la nervosité : irritabilité, émotivité excessive, angoisses, surmenage, stress…
- Prévenir et traiter les troubles du sommeil, les insomnies.
- Traiter les troubles circulatoires tels que ceux de la ménopause, bouffées de chaleur notamment.
- Traiter des spasmes vasculaires avec vertiges et bourdonnements d’oreilles.
- Calmer les troubles digestifs (dyspepsie, spasmes abdominaux) d’origine neurovégétative, c’est à dire liés au stress.
- Sevrer progressivement une personne traitée par des benzodiazépines ou d’autres anxiolytiques chimiques.

Le fruit de l’aubépine (récolté de août à octobre) est considéré comme diurétique et astringent, et l’écorce des rameaux (prélevée durant l’hiver) a des vertus fébrifuges. En ce qui concerne le traitement de l’anxiété, de la nervosité et des insomnies, c’est valable et utilisable chez l’adulte comme chez l’enfant. Il conviendra juste d’adapter les posologies.

Aubepine : posologie


On trouve maintenant des extraits standardisés en flavonoïdes ou en procyanidines. Ces extraits contiennent les fleurs ou les feuilles d'aubépine séchées et réduites en poudre. 

Voici les différentes posologies d'utilisation de l'aubépine en phytothérapie :
- Extrait standardisé en procyanidines (20%) : 160 mg à 180 mg par jour, à répartir en trois prises
- Extrait standardisé en flavonoïdes 3% : 100 mg à 300 mg, trois fois par jour
- Extrait fluide : 10 gouttes ou 1 ampoule 3 fois /jour, après les repas
- Poudre totale sèche micronisée : sous forme de gélules, 1 à 2 g à répartir au moment des trois repas
- Jus : 1 c.à.soupe diluée dans un verre d’eau, à raison de 3 fois /jour avant les repas
- Infusion : utiliser 20 gr de feuilles (ou baies ou fleurs séchées) pour 1 litre d'eau bouillante et laisser infuser 15 à 20 minutes, pour obtenir une dose efficace en substances actives. Boire 2 à 3 tasses de tisane par jour, de préférence après le repas du soir ou juste avant de se coucher (pour profiter des effets apaisants). En cas d'utilisation prolongée, réduire de moitié la dose d'Aubépine dans l'infusion
- Teinture mère d'Aubépine (au 1/10ème) sous la dénomination scientifique ''Crataegus oxyacantha'' : 1 ml à 2 ml trois fois par jour
- Fumigation : en utilisant les fleurs ou l’écorce.



L’aubépine entre également dans la composition de certaines spécialités pharmaceutiques, délivrables sans ordonnance, telles que : ''Spasmine'' ou ‘’Sympavagol’’. Elle est alors seule ou en association avec d’autres plantes aux propriétés identiques ou complémentaires.

Les effets de l'aubépine peuvent être longs à se manifester, il faut parfois attendre jusqu'à 6 semaines pour ressentir ses effets calmants. Ce qui n’est pas vraiment un problème puisque c’est une plante qui ne présente pas de réel danger au long cours. Au contraire, même une fois parvenu au résultat escompté, il est conseillé de poursuivre le traitement à base d’aubépine de manière régulière et prolongée, afin qu’il soit pleinement efficace. On recommande uniquement de stopper quelques jours par mois, de manière à ne pas habituer l’organisme. A noter que l'aubépine ne provoque pas de somnolence et peut donc être consommée à tout moment de la journée.

Aubépine : mise en garde dangers


Il n'y a que très peu d'effets secondaires à la consommation de suppléments de phytothérapie à base d'aubépine. Elle n’entraîne pas d’effet de somnolence, ni de perte de mémoire. Les seuls effets indésirables connus sont de légers troubles digestifs, des maux de tête et des étourdissements. D’autre part, on n’a détecté aucun signe de toxicité, ni aucun signe d’accoutumance.
Il s’agit donc d’un très bon palliatif à un médicament chimique traitant l’anxiété.

Attention toutefois, l'aubépine a une action sur la fonction cardiaque, et de trop fortes doses provoquent des troubles cardiovasculaires (bradycardie et hypotension). Il est donc conseillé de ne pas dépasser les doses recommandées et si la cure est poursuivie sur le long terme, il est indispensable d’entrecouper les phases de prise par des phases de repos. Bien que ce soit un supplément en vente libre, sa consommation doit donc se faire avec prudence et de préférence sous contrôle médical.

Gare également aux interactions médicamenteuses : les effets de l'aubépine peuvent s'ajouter à ceux d'autres plantes ayant une action sur le cœur, comme la digitale ou la passiflore, et à ceux de médicaments tels que les antihypertenseurs, les médicaments contre les arrêts cardiaques, les vasodilatateurs ou encore les tranquillisants et les anxiolytiques. Dans tous les cas, l'aubépine est déconseillée en cas de grossesse ou d'allaitement, et ne doit pas être consommée sans avis et suivi médical.

Associations avec d'autres plantes


Voici quelques associations que vous pouvez faire, en fonction de vos troubles de santé :
- Anxiété, stress, nervosité : aubépine + valériane + magnésium
- Irritabilité, agressivité : aubépine + houblon + magnésium
- Palpitations, trac : aubépine + magnésium
- Difficultés d’endormissement : aubépine + escholtzia
- Insomnie avec réveils fréquents : aubépine + valériane
- Sevrage aux hypnotiques : aubépine + passiflore
- Troubles digestifs d’origine nerveuse : aubépine + mélisse



  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales