Avoine : posologie


''Dans l’avoine, tout est bon''…dans un but thérapeutique comme dans le domaine alimentaire. Dans un but thérapeutique, l’avoine est utilisée sur un grand nombre de facteurs comme le traitement de l’anxiété et celui des troubles cardiovasculaires.


L'avoine, ou Avena sativa est une des rares plantes que l'on utilise en intégralité ou quasiment.
L'avoine et la phytothérapie
Dans un but médicinal, on utilise principalement les parties aériennes (la paille et les sommités fleuries fraîches ou séchées) ainsi que les grains entiers, non débarrassés du son.

Mais on utilise également l’avoine dans l’alimentation : les grains (que l’on fait sécher, griller et refroidir, puis que l’on décortique et que l’on écrase pour former des flocons d'avoine, du gruau ou de la farine), ainsi que la paille (comme fourrage) et le son.

Avoine : propriétés


L'avoine est un excellent :
- Fortifiant nerveux
- Calmant du système nerveux
- Reminéralisant
- Hypocholestérolémiant
- Adoucissant

Elle est donc utilisée en phytothérapie pour :
- Diminuer le taux de cholestérol dans le sang
- Diminuer le taux de glucose sanguin pour les diabétiques
- Réduire le risque de maladies coronariennes
- Réduire les effets du cancer du côlon
- Traiter les problèmes intestinaux, notamment la constipation
- Augmenter la résistance physique
- Traiter les névralgies
- Traiter l'insomnie
- Traiter la dépression, l'anxiété, le stress, l’hyperémotivité
- Traiter l’asthénie
- Traiter les maladies de peau entraînant inflammations, sécheresse, séborrhée et démangeaisons
- Désaccoutumer du tabac
- Traiter l’impuissance.

Un grand nombre des propriétés de l'Avoine, notamment sur le système cardiovasculaire et sur le cholestérol, sont dues à sa teneur élevée en fibres, qui jouent un rôle protecteur très important. D’autre part, les protéines sont nécessaires à la constitution des tissus de l’organisme et les glucides sont le carburant de l’énergie immédiate et délivrent également une énergie longue durée.

Les vitamines et minéraux, quant à eux, contribuent à renforcer les défenses immunitaires donc à éviter la fatigue et le stress. L’utilisation principale de l’avoine reste cependant le traitement de l'anxiété et de la nervosité.

Avoine : posologie


Ci-après les différentes posologies d'utilisation de l'Avena sativa :
- Bain : dans un litre d'eau, faire bouillir puis infuser 250g de flocons d'avoine ou 100 gr de paille, et verser l'infusion dans le bain. Les bains ont une action émolliente pour lutter contre la sécheresse cutanée, les dartres et l’eczéma ainsi qu’une action apaisante pour traiter les démangeaisons cutanées, mais aussi les douleurs rhumatismales
- Flocons d'avoine : 75 gr par jour
- Infusion : dans une tasse d'eau bouillante, laisser infuser 10 à 15 min une grande cuillère à soupe de flocons d'avoine, ou deux cuillères à café de paille. A raison de trois tasses par jour, l’infusion de flocons d’avoine permet de diminuer les douleurs à la gorge et de stimuler l’appétit.
- Teinture mère (des parties aériennes, 1:5) : 3 ml à 5 ml, trois fois par jour, permet de traiter la fatigue nerveuse. 

La teinture mère d’Avena sativa tiges à raison de 50ml 3fois/jour au début des repas permet de se désaccoutumer du tabac. Il est également possible, et de plus en plus courant, de trouver de l'avoine dans de nombreux cosmétiques du commerce.

Avoine : mise en garde dangers


Il n'y a aucune contre indication à la consommation de l'avoine, que ce soit dans la consommation courante ou dans les produits de phytothérapie. Une seule mise en garde : l'Avena sativa, tout comme le blé, contient du gluten. Or, certaines personnes y sont allergiques. Chez d'autres individus, sans aller jusqu'à l'allergie, le gluten peut causer certains troubles. Toutefois attention : le gluten de l'avoine n'est pas le gluten du blé (on regroupe à tord dans le mot gluten toutes les sortes de molécules formant le gluten). Il semblerait que le gluten de l'avoine ne soit pas nocif pour la quasi-totalité des intolérants au gluten (1% des malades atteints de la maladie cœliaque) et souvent à cause de contaminations croisées. Testez, vous verrez !

D’autre part, en l’absence d’études scientifiques chez la femme enceinte ou allaitant, on estime qu’il est plus prudent de ne pas consommer d’avoine durant ces périodes. Un petit conseil : les flocons d’avoine crus n’étant pas toujours très bien digérés, il vaut mieux, par précaution, les introduire petit à petit dans l’alimentation et les accompagner de beaucoup de liquide.

Associations avec d'autres plantes


En fonction du trouble que vous désirez soigner, vous pouvez aussi utiliser les combinaisons suivantes :
- Anxiété : avena sativa + ballotte + mélisse
- Emotivité : avena sativa + coquelicot



  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales