Orthosiphon


L’orthosiphon, plante d’origine asiatique, doit ses vertus thérapeutiques aux propriétés diurétiques et cholagogues de ses feuilles. Plutôt bien toléré, il est notamment tout indiqué dans le cadre d’un régime amincissant.


En phytothérapie, les suppléments à base d’orthosiphon sont destinés principalement à la perte de poids, lorsque le surpoids est en relation avec un problème de rétention d’eau.

L'Orthosiphon, diurétique contre la rétention d'eau

La synergie de ses divers composants confère à l’orthosiphon des propriétés diurétiques et cholagogues très intéressantes permettant un drainage général de l’organisme.
Il est intéressant d’utiliser une poudre totale cryobroyée ou un extrait sec de feuilles standardisé, pour bénéficier de la totalité des effets de la plante.

Orthosiphon : description de la plante


L’Orthosiphon stamineus ou aristatus est une plante vivace appartenant à la famille des lamiacées. On le retrouve également sous les appellations suivantes : Thé de Java ou Moustache de chat. Originaire d’Asie du Sud-est (Indonésie et Malaisie) et d’Australie, il est aujourd’hui cultivé en tant que plante médicinale sous un climat chaud et humide. Il est récolté tout au long de l’année en fonction des besoins.

Il s’agit d’un arbrisseau pouvant atteindre les 2m de haut. Les tiges, à section quadrangulaire, sont peu ramifiées. Les feuilles, opposées, sont ovales. Elles ont presque une forme de losange. Elles sont acuminées (le limbe se termine en pointe) et dentées sur les bords. Les fleurs, de couleur lilas ou blanche, sont groupées en épis et sont dotées de très longues étamines (30 à 60cm de ht), deux fois plus longues que la corolle. Les fruits sont des tétrakènes. La plante doit vraisemblablement son nom en néerlandais, koemis koetjing (moustache de chat) à la longueur démesurée de ses étamines, très saillantes.

Son surnom de Thé de Java est en rapport avec son origine indonésienne et vient du fait que les asiatiques le consomment essentiellement en infusion.

L'histoire et l'origine de l'orthosiphon n'est pas récente. Il est inscrit dans les pharmacopées Française, Indonésienne, Néerlandaise et Suisse. Il s’agit d’une plante utilisée depuis des siècles en Inde pour soulager les problèmes de reins ou de vessie. Mais il a fallu attendre la fin du 19ème siècle pour que l’Occident s’intéresse enfin aux qualités thérapeutiques de cette plante.

Orthosiphon : propriétés


L'orthosiphon est composé de :
- polyphénols : flavones (sinensétine, eupatorine, scutellarine, salvigénine), flavonols (rhamnazine), tanins, acides-phénols (acide rosmarinique).
- Esters di-terpéniques (orthosiphols)
- Glucoside (orthosiphonine)
- Choline
- Stérols
- Saponosides triterpéniques
- Sels de potassium (env. 3%)
- Huile essentielle

Orthosiphon:Partie utilisée en Phytothérapie


Dans l’orthosiphon, ce sont les feuilles et les sommités fleuries qui ont un intérêt thérapeutique. La récolte a lieu durant la période de floraison : dès le début de la floraison, c'est-à-dire à peu prés 3 mois après la plantation, puis tout au long de l’année, à raison d’environ 6 fois par an. Elle est réalisée de préférence le matin par temps sec car la pluie a tendance à entraîner un noircissement et un pourrissement des feuilles de suite après le ramassage.



Une fois les tiges feuillées et les sommités fleuries coupées, elles sont conservées dans des paniers ouverts, non tassées pour éviter l’oxydation et donc un éventuel pourrissement, à l’abri du soleil et de la pluie. Elles sont effeuillées manuellement puis séchées avant stockage.

Propriétés et effets thérapeutiques


- Diurétique : il augmente le volume urinaire tout en en favorisant l’élimination des déchets azotés, des chlorures, de l’urée et de l’acide urique par les reins
- Cholagogue : il favorise donc l’évacuation de la bile
- Hypocholestérolémiant
- Antioxydant.

Utilisations thérapeutiques


- Drainer l’organisme de manière générale.
- Compléter un régime amincissant en facilitant les fonctions d’élimination de l’organisme et la perte de poids, lorsque le surpoids est en relation avec une rétention d’eau.
- Dissoudre les calculs rénaux en cas de lithiase rénale.
- Soigner les infections et les dysfonctionnements des reins liés à des néphrites chroniques.
- Traiter des problèmes de cystites ou d’urétrite.
- Traiter des problèmes du métabolisme de l’acide urique (l’excès d’acide urique entraînant des crises de goutte).
- Traiter les problèmes d’hypertension.
- Traiter les problèmes d’arthrite.
- Traiter des affections hépatorénales.

Orthosiphon : posologie


- Gélules : sous forme de poudre totale : 2 gélules de 325mg au moment des 3 principaux repas. Ou, bien mieux, sous forme d’extrait sec de feuilles titré à 0,1% en sinensétine, à raison de 200mg 1 à 2 fois par jour. A prendre avec un grand verre d’eau en dehors des repas.
- Infusion : verser 2 à 3 cuillères à café de feuilles séchées finement coupées dans 1L d’eau bouillante. Couvrir et laisser infuser 5 à 15mns. Filtrer et boire 1 à 3 tasses par jour, la dernière plusieurs heures avant le coucher.

Mise en garde


L’orthosiphon peut être consommé sur le long terme sans effets secondaires. Mais de par son action drainante, on déconseillera son utilisation en cas d’insuffisance rénale ou cardiaque.

Associations avec d'autres plantes


Association de plantes préconisées : 
- Prise de poids récente : Orthosiphon + Citrus aurantium + Chrome
- Excès de poids installé : Orthosiphon + Thé vert + Chrome
- Excès de poids avec constipation : Orthosiphon + Thé vert + Ispaghul
- Rétention d’eau : Orthosiphon + Marc de raisin
- Excès de poids avec un appétit normal : Orthosiphon + Fucus + Thé vert
- Prévention de cellulite : Orthosiphon + Guarana
- Modération de l’appétit : Orthosiphon + Pectine de pomme


  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales