Ginkgo biloba : description


Apparu il y a plus de 300 millions d'années, le Ginki Biloba est exploité depuis +5 millénaires par les hommes pour ses bienfaits sur la santé et plus précisément sur la circulation.


Le Ginko Biloba est l'arbre le plus vieux du monde grâce à la persévérance des moines Tibétains
Le Ginkgo Biloba, généralités

Ginkgo biloba : description


Le Ginkgo biloba, encore appelé Arbre aux 40 écus ou Arbre aux mille écus, est un arbre appartenant à la famille des ginkgoacées. Il s’agit de la seule espèce de cette famille qui soit encore vivante. On en connaît 7 autres qui ont toutes disparues. C'est l'arbre le plus ancien de la terre puisqu’il est apparu il y a plus de 300 millions d'années. Il a donc survécu aux dinosaures, et à tous les changements climatiques qui ont eu lieu sur terre. C'est pour cette raison qu'on le nomme aussi "fossile vivant". Le ginkgo est originaire d'extrême orient, et est maintenant cultivé en Corée, en Chine, dans le sud de la France et aux États-Unis, notamment comme arbre ornemental.

Le ginkgo biloba est un arbre dioïque (il y a des arbres mâles et des femelles) de 20 à 40 m de hauteur. L’écorce est d’abord lisse, puis se craque au fil du temps. Les feuilles, qui sont caduques (elles se renouvellent chaque année), mesurent de 5 à 15 cm de long et sont formées de deux lobes (d’où le qualificatif de biloba) disposés en éventail. Elles sont vertes mais deviennent jaune doré à l'automne, ce qui les fait ressembler à des pièces (d'où le nom d’Arbre aux mille écus).

Les fleurs mâles sont petites et groupées en inflorescences, appelées chatons. Seul l’arbre femelle produit ce que l’on assimile à des fruits, mais qui sont en réalité des ovules. On parle alors de ‘‘pseudo-fruits''. Ces ovules, qui font 3 à 4 cm de long, sont constitués par un tissu charnu de couleur jaune-marron et à l'odeur forte et désagréable, entourant en partie la graine. Les graines sont assez grandes puisqu’elles peuvent atteindre 1 à 2 cm. Le ginkgo arrive à maturité sexuelle entre 20 et 30 ans d’âge. Pour qu’il puisse donner naissance à une nouvelle pousse, il faut qu’un ovule du plant femelle soit fécondé par le pollen d’un plant mâle.

C'est un arbre extrêmement résistant (aux changements climatiques, aux radiations, à la pollution,…) qui peut vivre en moyenne pendant environ 1000 ans. Les plus âgés ont même plus de 4000 ans !!!

Ginkgo biloba : histoire et origines


Le ginkgo biloba est une plante extrêmement vieille, qui est apparu sur terre il y a plus de 300 millions d'années, peu avant les dinosaures. Sa résistance aux stress environnementaux lui a permis de survivre durant ces millions d'années et de traverser les périodes glacières.



Plus récemment, c'est grâce aux moines bouddhistes que le ginkgo a survécu. Il était en effet cultivé dans les temples, autour des pagodes. La plupart des plants actuels de ginkgo sont donc des descendants des plants conservés par les moines chinois. En chine, les premières traces d'utilisation datent de 2600 avant JC. C'était alors les noyaux du ginkgo qui étaient utilisés en phytothérapie chinoise, pour traiter l'asthme et la bronchite. 

Aux alentours du 12ème siècle, le ginkgo arrive au Japon et en Corée. Puis il parvient en Europe à la fin du 17ème siècle, grâce à un médecin botaniste allemand, Engelbert Kaempfer. Ce dernier identifie le ginkgo lors d'un séjour au Japon et en rapporte quelques graines en Hollande. En 1712, il publie un livre contenant une description de cet arbre sous le nom latin de ‘’ginkgo biloba’’ : ''ginkgo'' découlant du nom japonais ''ginkyo'' et ''biloba'' en référence à la forme caractéristique de ses feuilles, formées de deux lobes.

Il apparaît en France au début du 19ème siècle : tout d’abord au jardin botanique de Montpellier, puis en 1795 au jardin des plantes à Paris. On peut d'ailleurs toujours contempler ces deux premiers ginkgo français. Depuis les années 50, les recherches se portent davantage sur les feuilles. Les extraits de ginkgo consommés en phytothérapie sont donc maintenant issus des feuilles, qui concentrent bien plus de principes actifs.

A noter que cet arbre a résisté à Hiroshima : les plants de ginkgo présents dans la ville ont refleuris dès 1946, et ce furent les seuls arbres en fleur cette année-là. Il est maintenant très utilisé et de façon officinale dans de nombreux pays. En Allemagne, plusieurs millions d'ordonnances de ginkgo sont émises chaque année et l'Union Européenne le considère comme un médicament à part entière pour certaines maladies.

Ginkgo biloba : constituants principaux


Voici la liste des principaux constituants de la feuille de ginkgo biloba :
- Flavonoïdes (de puissants anti-oxydants)
- Ginkgolides et bilobalides (lactones terpéniques spécifiques du ginkgo qui améliorent la circulation sanguine)
- Sucres
- Stérols végétaux (des lipides présents dans les plantes).

Les flavonoïdes contenus dans le ginkgo sont au nombre d’une vingtaine dont un qui porte un nom dérivé de celui de la plante : le ginkgétol.



  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales