Marronnier inde : posologie


En phytothérapie, on utilise principalement la graine (le marron) et l'écorce pour travailler sur les problèmes de retour veineux, mais pas que.


Le Marronnier d'Inde est potentiellement toxique. Ainsi, en phytothérapie, on utilise principalement des extraits normalisés pour se prémunir des problèmes. Le principal intérêt du marron d'Inde est un effet très efficace sur les problèmes veineux.
Le Marronnier d'Inde en phytothérapie

Marronnier inde : partie utilisée en phytothérapie


Le marronnier d'inde est l'une des rares plantes dont on utilise plusieurs parties en phytothérapie :
- l'écorce
- les fleurs
- la graine (le marron) dont on tire un extrait
- Les feuilles fraîches.

L’écorce et le marron sont cueillis en automne, tandis que les feuilles sont cueillies en été.
Il a fallu des années pour réussir à préparer des extraits de marronnier d'inde normalisés et sans risques.

Ce n'est que depuis les années 60 que les chercheurs ont réussi à supprimer l'esculine, une toxine qui est présente dans le marronnier et qui a des propriétés anticoagulantes. Grâce à cette évolution technologique, on dispose maintenant d'extraits normalisés et non toxiques.

Marronnier inde : propriétés


Le marronnier d’Inde possède des propriétés :
- Vitaminique P (augmentation de la résistance des vaisseaux sanguins tout en diminuant leur perméabilité) : esculoside
- Décongestionnantes : flavonoïdes
- Veinotoniques
- Anti-œdémateuses
- Anti-inflammatoires : flavonoïdes

En phytothérapie, le marronnier d'inde est principalement utilisé pour tous les troubles liés à des problèmes de circulation sanguine :
- Jambes lourdes, douloureuses et/ou enflées
- Œdèmes des jambes (rétention d’eau)
- Varices
- Ulcères variqueux
- Hémorroïdes
- Ecchymoses
- Engelures
- Crampes nocturnes.

En utilisation externe, il peut aussi être utilisé pour soulager les mêmes symptômes, mais son efficacité est alors bien plus faible. Tous ces problèmes de jambes lourdes et autres varices proviennent du mauvais état des veines, qui fait que le sang circule mal et s'accumule dans la veine : c'est ce que l’on nomme l'insuffisance veineuse.

En améliorant l'état des veines (résistance et élasticité) et en réduisant l'inflammation résultant de ces troubles (inflammation qui est le plus souvent la responsable des douleurs), le marronnier d'inde s'avère aussi efficace que les traitements médicaux "classiques".

A noter que les effets thérapeutiques du marronnier d'inde sont reconnus par la Commission Européenne et l'OMS. Ce n'est donc pas un simple remède de grand mère, mais un vrai traitement à l'efficacité prouvée.

Marronnier inde : posologie


Les extraits normalisés de marron d'inde sont généralement réalisés à partir de la graine entière. Ils sont standardisés à 16%-20% d'escine (la principale substance active du marronnier d'inde) et garantis sans esculine (la substance toxique). La posologie de ce type d'extrait est de 300mg à 475mg à prendre matin et soir. Au total la dose d'escine à consommer est de 100mg à 150mg par jour.



Il est aussi possible de se faire des infusions à base de marron d'inde :
- prendre 40gr de marrons d'inde concassé
- les plonger dans 1L d'eau froide et faire bouillir pendant 5 minutes
- retirer du feu et laisser infuser 10 minutes avant de retirer les marrons.

Boire 2 à 4 tasses par jour, entre les repas, pendant 3 semaines consécutives. Au bout des trois semaines, faites une pause de 10 jours avant de recommencer 3 nouvelles semaines si besoin. Si les troubles persistent après 15 jours de traitement, il est fortement recommandé de consulter un médecin.

On peut également utiliser le marronnier d’inde en application locale sous forme de :
- Lotion astringente : préparer une décoction de feuilles ou d’écorce, à appliquer 2 fois par jour sur les varices
- Huile extraite des marrons : à appliquer sur les zones du corps atteintes de rhumatismes.

Marronnier inde : mise en garde dangers


En consommant des extraits normalisés de marronnier d'inde, les effets secondaires et autres contre-indications sont quasi nuls. Ces extraits ne contiennent pas la substance toxique et anticoagulante (l'esculine) normalement contenue dans les graines (les marrons), les fleurs et l'écorce. 

Il est donc plus que recommandé d'utiliser des extraits normalisés et de ne surtout pas manger de graines fraîches. Les seuls effets secondaires reconnus sont rares et bénins :
- démangeaisons
- nausées
- irritations gastriques.

A noter toutefois que les extraits de marronnier d'inde peuvent avoir un effet hypoglycémiant qui pourrait s'additionner à celui de plantes ou médicaments ayant les mêmes effets. A utiliser avec précaution par les personnes souffrant de diabète. Ils peuvent également interférer, s’ils comportent de l’esculine, avec des médicaments destinés à fluidifier le sang : la prudence est donc de mise.

Il est aussi conseillé de ne pas en administrer aux enfants, ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitant, et de ne pas en appliquer sur les plaies ou les peaux ulcérées.

Associations avec d'autres plantes


En fonction des troubles que vous souhaitez traiter, vous pouvez associer le marronnier d'inde avec d'autres substances naturelles :
- Insuffisance veineuse, jambes lourdes, fragilité capillaire : marronnier d’Inde + mélilot
- Œdème membre inférieur, ulcère variqueux : marronnier d’Inde + prêle
- Hémorroïdes : marronnier d’Inde + cyprès ou vigne rouge
- Varices : marronnier d’Inde + cyprès



  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales