Le Yohimbe


Le yohimbe est un grand arbre d’origine africaine, dont l’écorce est composée, entre autres, de yohimbine. Cet alcaloïde fait du yohimbe un véritable aphrodisiaque naturel. Il est toutefois recommandé de l’utiliser avec précaution.


En phytothérapie, les suppléments de Yohimbe sont principalement utilisés en tant qu'aphrodisiaque.

Le yohimbe, puissant aphrodisiaque

Le yohimbe est reconnu depuis des siècles pour améliorer les performances sexuelles. Ces propriétés sont dues à la présence d’un alcaloïde, la yohimbine. Qui lui confère sa vertu traditionnelle de puissant aphrodisiaque. La yohimbe est surtout utilisée dans le traitement de la frigidité et de l’impuissance psychique ou organique.

Yohimbe : description de la plante


Le yohimbe (prononcez yohimbé) est un arbre appartenant à la famille des rubiacées. Pausinystalia yohimbe (anciennement Corynanthe yohimbe ou Corynanthe johimbe, également appelé Bois cochon) est originaire d'Afrique Occidentale : Cameroun, Gabon, Congo, Zaïre … et apprécie les climats tropicaux.

Il s’agit d’un grand arbre à feuilles persistantes pouvant mesurer jusqu'à 30 m de hauteur. Les feuilles sont ovales puis se terminent en pointe. Elles sont grandes puisqu’elles mesurent 30 à 40 cm de long pour 10 cm de large. Les fleurs, odorantes, sont blanches ou jaunes et pourvues d'un long appendice filiforme à l'extrémité des pétales. Il présente une écorce brun-rouge. Cet arbre fait l'objet d'un grand commerce. On en extrait une substance, le chlorhydrate de yohimbine, qui est prescrite seulement sur ordonnance.

Le yohimbe est considéré comme un des seuls véritables aphrodisiaques naturels existant au monde.

Yohimbe : histoire et origines


Le yohimbe est traditionnellement utilisé depuis des siècles en Afrique de l'ouest pour ses vertus aphrodisiaques. Il était utilisé lors des nuits de noces ou lors de fêtes orgiaques, pour stimuler la libido et augmenter l'intensité des orgasmes. Fumé sous forme de cigarettes, il était utilisé par les sorciers pour provoquer des hallucinations.

En 1896, un scientifique du nom de Spiegel extrait de l’écorce du yohimbe, un alcaloïde qu’il appelle yohimbine. Le yohimbe est alors introduit dans les pharmacopées Européennes à la fin du XIX° siècle, pour les mêmes propriétés que celles décrites plus haut. L’écorce est alors vendue sous forme de longs fragments (60 à 75 cm) plus ou moins épais (2 à 10 mm). La médecine moderne la prescrit toujours pour la même raison, c'est-à-dire le défaut d’érection. Mais de nombreux pays ont réglementé sa consommation en la soumettant à prescription médicale.

Yohimbe : constituants principaux


Le yohimbe contient de nombreux alcaloïdes, dont le principal est la yohimbine (1% à 6%). C'est principalement à ce dernier qu'on doit les vertus aphrodisiaques du yohimbe.
La yohimbine a la propriété de se fixer sur les récepteurs adrénergiques, ce qui a pour effet d’inverser les effets de l’adrénaline.

Les autres composants sont :
- Divers alcaloïdes (ajmalicine, alloyohimbihine, corynanthéine, dihydrocorynanthéine, corynanthine)
- Des tanins
- Des pigments

La yohimbine étant l'agent actif principal, il est évidemment conseillé d'utiliser des suppléments à teneur standardisé en yohimbine.



L’écorce du yohimbe est de couleur rouge brun, sans odeur mais à la saveur amère. Elle peut être récoltée toute l'année. Elle est ensuite séchée et réduite en poudre.

Yohimbe : propriétés


- Vasodilatateur au niveau périphérique
- Hypotenseur
- Vasodilatateur sélectif au niveau des organes sexuels
- Aphrodisiaque
- Diurétique

Effets


- Augmenter l'intensité de l'orgasme
- Stimuler la libido chez l'homme et la femme
- Stimuler la fonction érectile
- Augmenter le tonus intestinal et traiter la constipation chronique
- Traiter l’hypertension artérielle

Pour résumer, le yohimbe est surtout utilisé comme aphrodisiaque pour l'homme et la femme. A noter que très peu d'études ont été faites sur l'écorce de yohimbe, mais plutôt sur la substance qui en est extraite : le chlorhydrate de yohimbine.

Yohimbe : posologie


On trouve dans le commerce des extraits d'écorce standardisés en yohimbine. 3 teneurs en yohimbine sont proposées : 1%, 2% et 4%. Le problème est que ces produits sont rarement contrôlés et il est donc difficile de savoir exactement si la teneur annoncée est bien la teneur réelle.

La posologie doit être basée sur la teneur en yohimbine. On recommande 5,4 mg de yohimbine, soit 135 mg d'écorce standardisée à 4 %. Attention, la limite entre un dosage pouvant apporter les effets positifs et un autre entraînant les effets négatifs est très mince. Il ne faut donc jamais dépasser la dose prescrite. Dans le doute, il est préférable d'utiliser une dose inférieure. Dans tous les cas, démarrer avec une dose un peu en dessous de la posologie conseillée et augmenter progressivement pour atteindre les 5,4 mg de substance active.

Yohimbe : mise en garde, dangers


Le yohimbe n'est pas une plante à consommer à la légère. En effet, les précautions d’emploi et les contre indications sont nombreuses. Il ne doit pas être consommé par les personnes suivantes :
- Les personnes dépressives ou présentant des troubles psychologiques
- Les femmes enceintes ou allaitant
- Les sujets présentant une maladie cardiaque, des troubles de la tension artérielle, des troubles de la prostate, des problèmes rénaux ou hépatiques

Les effets secondaires sont légion :
- Agitation, nervosité
- Érections douloureuses
- Insomnie
- Maux de tête
- Rougeurs et irritations
- Troubles gastro-intestinaux et respiratoires
- Troubles cardiaques
- Troubles rénaux
- Etc.

Il convient de ne pas associer avec du yohimbe des aliments, des médicaments ou des plantes contenant des stimulants tels que la caféine ou l’éphédrine, afin de ne pas augmenter l’apparition d’effets secondaires tels que agitation, insomnie ou hypertension artérielle.

Le yohimbe peut également entrer en interaction avec :
- Les antidépresseurs
- Les inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO)
- Les médicaments hypotenseurs
- Les stimulants du système nerveux central

Ce n'est donc pas un produit anodin. Des risques importants existent, d'autant plus que la teneur en yohimbine des produits du commerce n'est pas garantie. Il est fortement conseillé de ne pas consommer ce supplément sans suivi médical.


  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales