Accueil Stimulants Le Yerba Maté



Le Yerba Maté


Le Yerba maté, ou maté, est un grand arbre d’origine sud-américaine dont les feuilles comportent comme principale substance active de la caféine. Cette dernière confère au maté ses propriétés stimulantes.


En phytothérapie, les suppléments de Yerba Maté sont principalement destinés à deux usages :
- Stimuler l’état général
- Aider à la perte de poids.

Le Yerba Maté pour stimuler le métabolisme

Le Yerba Maté est unanimement reconnu pour combattre la fatigue mentale et physique. Il présente également un intérêt dans le cadre d’un régime alimentaire.En raison de la présence de caféine, le Yerba Maté doit être consommé avec prudence. On note en effet de multiples contre-indications, interactions médicamenteuses et effets secondaires.

Yerba maté : description de la plante


La yerba maté, ou Ilex Paraguariensis est un arbre appartenant à la famille des aquifoliacées. On la surnomme également : maté, thé du Paraguay, thé des Jésuites, herbe de Saint-Barthélemy. La yerba maté, plus communément appelé maté, est un arbre originaire d'Amérique du sud : Paraguay, sud du Brésil, nord de l’Argentine et Uruguay.

Il apprécie l'humidité et se développe principalement dans les forêts montagneuses de faible altitude (500 à 1000m), le plus souvent le long des ruisseaux. Il y croit spontanément et en abondance, de telle sorte qu’il y constitue de véritables forêts, appelées yerbales en espagnol ou hervaes en portugais. On le cultive aussi en Espagne et au Portugal.

Cet arbre à l’écorce blanchâtre mesure 4 à 10m en moyenne, mais peut atteindre les 15 à 20m de hauteur. Dans les exploitations, il est taillé de manière à rester à une hauteur plus facilement atteignable par l'homme et ne dépasse donc que très rarement les 4m. Ses feuilles, persistantes et coriaces, sont ovales et dentées. Ses fleurs, petites et blanches, sont groupées en cymes, à l’aisselle des feuilles. Les fruits sont des baies de couleur violette.

Le même nom, yerba maté ou maté, désigne la boisson tonique traditionnelle obtenue par infusion des feuilles. Cette boisson possède des effets stimulants comparables à ceux du thé ou du café. Le mot maté vient de la calebasse traditionnellement utilisée pour boire l'infusion de maté, la "Quechua mathi". Maté signifie "gourde" en espagnol, et fait référence à cette calebasse.

Yerba maté : histoire et origines


Les infusions de maté sont consommées depuis des millénaires par les indiens du Brésil et du Paraguay, pour leurs effets stimulants. Il n'est arrivé en Europe qu'au XVI° siècle, grâce aux explorateurs espagnols. Ceux-ci parlaient d'une plante consommée par les indiens du Paraguay (les Guarani) en tant que stimulant anti-fatigue. Le yerba maté a eu très vite un grand succès en Espagne, à tel point que les Jésuites en mission au Paraguay se mirent à la culture de cette plante pour l'exporter vers l'Espagne (d'où son nom de thé aux Jésuites). 

Le maté est devenu une boisson traditionnelle dans ses pays d’origine et a un rôle social très fort. C'est une boisson qui se partage entre amis et entre voisins, à tout moment de la journée. Aujourd'hui encore, au Paraguay, le maté reste la boisson la plus consommée, devant le thé ou le café. 

Elle y est servie dans une petite calebasse avec une paille, généralement métallique. Cette calebasse est munie à sa base d’un filtre conçu pour récupérer les poudres de feuilles séchées qui reposent au fond.

Actuellement, la surproduction de maté cause de gros dommages à la forêt humide, bien que les tentatives de développement durable et de commerce équitable se développent. A noter que le maté est aussi utilisé par la médecine traditionnelle en Inde (la médecine ayurvédique), pour combattre la fatigue, les maux de tête ou les rhumatismes.

Yerba maté : constituants principaux


Les principaux composants du yerba maté sont :

- Caféine (un alcaloïde) à hauteur de 1%
- Théobromine (un autre alcaloïde)
- Théophylline (un troisième alcaloïde, comme la caféine, présent dans les feuilles de thé)
- Calcium
- Fer
- Phosphore
- Vitamines B1, B2 et C
- Saponines
- Flavonoïdes
- Tanins

A noter que les suppléments de phytothérapie à base de maté se sont fortement développés sur un mythe : ''le yerba maté ne contiendrait pas de caféine''. Ce mythe servait fortement le yerba maté, au vu de la mauvaise réputation (en partie justifiée) de la caféine. Or, comme on peut le voir, le yerba maté contient de la caféine (1%). Certes, bien moins que le café, mais un peu plus que le thé tout de même.

Yerba maté : partie utilisée en phytothérapie


La partie du yerba maté utilisée dépend fortement des pays producteurs. Certains n'utilisent que les feuilles et d'autres les feuilles et les tiges (jusqu'à 30% de tiges). La récolte est faite une fois par an, lorsque les fruits sont mûrs. Les feuilles et les tiges de maté sont coupées, légèrement grillées, puis elles sont alors séchées puis stockées pendant plusieurs mois, de manière à produire une légère fermentation.



Le maté est alors broyé et réduit en poudre plus ou moins fine. La poudre sera plus fine pour les compléments consommés en phytothérapie, mais pour les préparations de maté à infuser, elle sera plus grossière voire même à peine broyée.

Yerba maté : propriétés


Propriétés du maté :


- Stimulant du système nerveux central
- Diurétique
- Stimulant cardiaque
- Stimulant de la circulation sanguine périphérique
- Stimulant musculaire
- Stimulant de la thermogenèse (augmentation de la dépense calorique de l’organisme)

Effets du yerba maté :


- Combattre la fatigue mentale
- Combattre la fatigue physique
- Aider à la perte de poids (associé à un régime minceur) en réduisant la sensation de faim, en augmentant la durée de la sensation de satiété et en favorisant le métabolisme des graisses
- Soulager les douleurs rhumatismales
- Traiter les maux de tête. 

Le yerba maté compte parmi les suppléments de phytothérapie contenant des alcaloïdes (comme la caféine). Les effets stimulants du yerba viennent principalement de ses composés. Le yerba peut donc être utilisé au même titre que le guarana et la noix de kola.

Yerba maté : posologie


Voici la posologie des suppléments de yerba maté généralement proposés en phytothérapie :
- Extrait fluide (1 :1) : 2ml une à deux fois par jour
- Poudre totale : 500 à 600mg deux fois par jour au moment des repas (matin et midi)
- Teinture mère de yerba (1:5) : 10 ml, une à deux fois par jour.

Ces dosages sont bien plus faibles que ceux utilisés quotidiennement au Paraguay. En effet dans ce pays et dans d'autres pays d'Amérique du Sud, la consommation de yerba maté peut aller jusqu'à une trentaine de grammes par jour. Heureusement, le dosage thérapeutique nécessaire pour profiter des bienfaits du yerba maté est bien plus faible.

Le principal mode de consommation du yerba maté est l'infusion :
- Préparation "moderne" : 1,5gr à 2gr de maté séché dans 150 ml d'eau très chaude mais non bouillante, pendant 5-10 minutes

Préparation traditionnelle :
- Remplir à moitié la calebasse de yerba maté séché
- Mettre de l'eau froide et laisser tremper pendant 2-3 minutes, pour que le yerba maté se réhydrate
- Ajouter ensuite l'eau chaude (mais non bouillante) et laisser infuser
- Ne pas sortir les feuilles et consommer l'infusion
- Il est ensuite possible de préparer de nouvelles infusions en ajoutant de l'eau chaude tout en gardant les mêmes feuilles, le maté peut être réutilisé.

Yerba maté : mise en garde, dangers


Le yerba maté, comme tout produit contenant de la caféine, doit être consommé avec prudence. Attention à la consommation de yerba maté avec certaines autres substances utilisées en phytothérapie :

- Avec des plantes contenant de la caféine (Guarana, Noix de Kola), les effets sur la stimulation du système nerveux s'additionnant
- Avec de l'Ephédra (Ephédrine) ou de l'Orange Amère (Citrus Aurantium), les effets tonicardiaques et hypertenseur combinés pouvant créer de graves troubles cardiaques, allant jusqu'à l'arrêt cardiaque. Ce risque est présent seulement en cas de grosse consommation des ces suppléments.

La caféine peut avoir des interactions avec de nombreux médicaments :
- Antalgique
- Antiacide et anti-ulcéreux
- Broncho-dilatateur
- Neuroleptique

Il est donc plus prudent de signaler la consommation de yerba maté à son médecin en cas de traitement chronique. De plus, la supplémentation en yerba maté est fortement déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitant, de même qu'aux personnes souffrant de problèmes gastriques (ulcères, …), d’insomnie, d’anxiété ou de troubles cardiaques (arythmie, hypertension, …).

Les effets secondaires inhérents à la prise de maté sont multiples :
- Insomnie
- Nervosité, agitation
- Troubles gastriques
- Nausées, vomissements
- Palpitations cardiaques
- Maux de tête


En outre, en raison de la présence de caféine, l’utilisation prolongée du maté peut provoquer un état de dépendance. Il est donc important de respecter les doses prescrites et de ne pas en consommer sur le long terme. A noter également que le yerba maté renferme une quantité importante de tanins (jusqu’à 16%). Ces derniers altérant l’assimilation des aliments, on conseillera de consommer cette plante en dehors des repas.

Associations avec d'autres plantes


Vous pouvez utiliser le yerba maté associé à d'autres suppléments de phytothérapie, comme par exemple :
- Excès de poids associé à un problème de cellulite : maté + ananas ou reine des prés


  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales