La Passiflore


La Passiflore, surnommée ''fleur de la passion'' en raison de ses fleurs spectaculaires, est une plante grimpante dont on utilise la partie aérienne. Ses propriétés sédatives et antispasmodiques nous permettent de récupérer un sommeil réparateur tout en agissant sur l’anxiété et le stress.


En phytothérapie, les suppléments de Passiflore sont principalement utilisés en tant que sédatifs et calmants.

La Passiflore, pour un meilleur sommeil

La passiflore officinale est un sédatif et un antispasmodique efficace dans le traitement des troubles du sommeil, ainsi que dans les états anxieux et stressés. Elle est reconnue pour être la réponse idéale dans le cadre d’un sevrage aux hypnotiques, notamment en association avec d'autres plantes aux mêmes qualités dans des infusions.

Passiflore : description de la plante


La passiflore officinale ou Passiflora incarnata est une plante grimpante appartenant à la famille des passifloracées. On la surnomme également Fleur de la Passion ou Grenadille. Il s’agit d’une plante vivace qui apprécie les climats tropicaux, où le soleil est présent. Si beaucoup d’espèces de passiflore sont originaires d'Amérique du sud (Pérou, Brésil), l'espèce incarnata pousse plus vers le nord, au Mexique, aux Bahamas ou le sud des États-Unis.

Elle est également cultivée en France et dans de nombreux pays méditerranéens, tels que l’Italie. Cette plante se présente sous forme d’une liane de plusieurs mètres de longueur.
Sa tige, ligneuse et glabre, est creuse. Les feuilles, alternes, sont divisées en 3 lobes longs et dentés. Les fleurs, solitaires et plutôt grandes (4 à 5 cm de diamètre) présentent des pétales de couleur blanche, surmontés de filaments pourpres ou roses. Son fruit est de forme ovoïde, long de 4 à 5 cm et de couleur orangée : il s’agit du fameux fruit de la passion pour une de ses variétés. C'est un fruit comestible à la saveur acidulée renfermant de nombreuses graines noires.

Le nom de ''passiflore'' vient du latin passio signifiant passion et flor, fleur. Incarnata se traduit par incarnant. Cette ''Fleur qui incarne la Passion'' doit son nom à la forme de ses fleurs qui évoque un épisode de la passion du Christ, celui de la crucifixion : les 5 pétales représentent les 5 blessures, les 3 styles correspondent aux 3 clous et les couleurs blanc et pourpre, à la pureté et au paradis. Dans la famille des passifloracées, qui compte plus de 500 espèces, passiflora incarnata est l’unique espèce médicinale. Les autres sont essentiellement cultivées pour leurs fleurs ou leurs fruits.

Passiflore : histoire et origines


La passiflore est originaire du Mexique où elle était utilisée par les Aztèques pour ses propriétés sédatives. Son nom de Passiflore nous a été légué par les missionnaires jésuites au XV° siècle. En Amérique du Sud, ils utilisaient cette plante pour représenter la Passion du Christ. En effet la forme et les dessins de la fleur font penser à une couronne d'épine et aux clous de la crucifixion. Ils baptisèrent cette plante Passiflora incarnata ce qui signifie : fleur qui incarne la Passion.

Le fruit de la passion est arrivé en Espagne par le biais de la conquête du Mexique, et ce sont les jésuites espagnols qui l’ont ramené en France au XVII° siècle. Il était alors consommé pour ses vertus rafraîchissantes. Ce n'est qu'au XIX° siècle que la passiflore fit son entrée dans la pharmacopée Européenne.

En effet, à cette époque, des médecins américains redécouvrirent les vertus calmantes et sédatives de la passiflore des Aztèques. Cette découverte produisit alors un fort développement de la culture et de la consommation de la passiflore. En 1937, elle est alors inscrite à la pharmacopée française pour la 1ère fois.

Passiflore : constituants principaux


Voici la composition de la passiflore :
- Alcaloïdes (notamment ceux du groupe de l’harmane)
- Flavonoïdes (vitexol, orientol, saponarol, lutéoline, apigénine,…)
- Maltol, isomaltol
- Glucosides
- Tanins
- Vitamine C.

Les flavonoïdes tout comme la vitamine C sont des antioxydants. C'est la synergie des antioxydants, des glucosides et des alcaloïdes qui donne ses propriétés à la passiflore. Ces éléments pris séparément n'ont pas les mêmes propriétés.

Passiflore : partie utilisée en phytothérapie


En phytothérapie, on utilise les parties aériennes (fleurs et feuilles) de la passiflore, cueillies à la floraison ou au moment de la formation des fruits. Les fruits (fruit de la passion), qui sont par ailleurs délicieux, n'ont pas vraiment d'intérêt en phytothérapie, si ce n'est, que comme tous les fruits, ils sont riches en vitamines et minéraux. Mais attention, les fruits de la passion ne sont pas issus de la variété de Passiflore exploitée en phytothérapie.

Passiflore : propriétés


- Sédatives
- Anxiolytiques
- Tranquillisantes
- Anti-convulsivantes
- Antispasmodiques musculaire
- Antalgiques
- Sédatives cardiaque

Indications thérapeutiques en usage interne


- Aider à dormir et à réguler le sommeil
- Procurer un sommeil de meilleure qualité
- Calmer la tension nerveuse, l'agitation, l'irritabilité et l'anxiété
- Traiter les spasmes musculaires et nerveux
- Traiter l'hypertension et les palpitations cardiaques d’origine émotives
- Soulager la douleur en cas de maux de tête, rage de dent et douleurs menstruelles
- Traiter les convulsions
- Traiter l'asthme
- Se sevrer des hypnotiques (somnifères) et/ou anxiolytiques classiques.



L'intérêt de la passiflore en tant que sédatif est qu'elle ne procure pas de baisse de la vigilance et n'entraîne aucune accoutumance, ni aucune dépendance. C'est donc un calmant très bien toléré par le corps humain. En outre, il est à noter que ses effets sur le sommeil permettent de récupérer un sommeil réparateur et naturel, ce qui n’a donc rien à voir avec les somnifères classiques, qui procurent un sommeil artificiel et peu reposant.

Usage externe


En usage externe, la passiflore peut être utilisée pour traiter des affections cutanées ou les hémorroïdes.

Passiflore : posologie


La passiflore s'utilise en phytothérapie selon deux modes :

Dosage en usage interne


- Extrait sec : 0,5 g à 2 g de passiflore par prise
- Fleurs séchées : faire infuser 2,5 gr dans 150 ml d'eau bouillante pendant 15 minutes
- Teinture mère de passiflore (1:8) : 1 ml à 4 ml.

En cas de traitement de la nervosité, la posologie est de 3 à 4 prises par jour, tandis que dans les cas de difficulté d’endormissement, la posologie est de 1 prise au dîner et 1 prise au coucher.

Dosage pour usage externe


- Compresse : faire infuser 20 gr de passiflore dans 200 ml d'eau bouillante pendant 15 minutes. Appliquer en compresse une fois l'infusion refroidie. Peut aussi servir à nettoyer les zones affectées.

Les posologies d'utilisation de la passiflore ont une plage de dosage assez large. Ce qui tient à deux facteurs :
- la concentration des extraits ou des fleurs séchées est très variable selon les fabricants
- la sensibilité est différente selon les individus.

Commencer avec une dose réduite, puis augmenter progressivement jusqu'à ressentir l'effet thérapeutique désiré, sans dépasser les doses max. Lorsque la passiflore est utilisée dans le cadre d’un sevrage aux hypnotiques, il convient de diminuer les doses de ce dernier progressivement, en les remplaçant par la passiflore. L’association avec l’aubépine peut se révéler bénéfique.

Passiflore : mise en garde, dangers


Certaines espèces de passiflora sont toxiques. Donc il est recommandé de n'utiliser que l'espèce passiflora incarnata. Quelques précautions sont cependant à prendre lors de la consommation de passiflore :
- Attention à l’association à des plantes (aubépine, valériane,…) ou de médicaments (anxiolytiques, hypnotiques) aux effets similaires car leurs effets sédatifs et calmants pourraient s'ajouter à ceux de la passiflore
- Ne pas conduire en raison d’un éventuel effet de somnolence
- Ne pas utiliser par les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans
- Adapter la posologie pour les enfants de 6 à 15 ans en diminuant de moitié par rapport à la dose adulte.

La passiflore possède une tolérance excellente. Elle induit un léger effet de somnolence lorsqu’elle est consommée à forte dose et des doses supérieures à 3g d’extrait par jour peuvent aussi parfois provoquer des céphalées et des troubles de la vision. Mais elle est non toxique et ne provoque pas d’accoutumance.

Associations avec d'autres plantes


Pour certains troubles, vous pouvez associer la passiflore avec d'autres produits de phytothérapie. Voici quelques exemples :
- Troubles du sommeil, cauchemars, sommeil non réparateur : passiflore + escholtzia
- Réveils nocturnes, réveils matinaux : passiflore + valériane + magnésium
- Anxiété, stress, palpitations, sevrage aux hypnotiques : passiflore + aubépine
- Angoisse : passiflore + valériane
- Dépression saisonnière : passiflore + millepertuis
- Troubles digestifs d’origine nerveuse : passiflore + mélisse


  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales