Le Fenugrec


Le fenugrec est une plante herbacée utilisée depuis des siècles. Sa graine est un anabolisant naturel qui permet de prendre ou reprendre du poids rapidement, avec un minimum d’effets secondaires et quelques précautions d’emploi. Seules les personnes allergiques à l’arachide ne doivent absolument pas en consommer.


En phytothérapie, le Fenugrec est utilisé pour ouvrir l'appétit, et mieux assimiler les aliments. C'est donc un anabolisant naturel, c’est à dire une plante permettant de grossir.

Le Fenugrec, très intéressant pour prendre du poids

Le fenugrec, encore appelé Trigonelle ou Sénégrain, est une plante herbacée dégageant une odeur caractéristique, forte et tenace. Le Fenugrec est connu depuis très longtemps. Toutes les grandes civilisations l’ont employé à un moment ou un autre. Le fenugrec est une plante d’une grande qualité nutritive, riche en mucilages, glucides, protéines et sels minéraux.

Le fenugrec possède des propriétés très intéressantes. Il s’agit notamment d’un excellent stimulant de l’appétit, ce qui le rend précieux pour prendre du poids, mais dans le bon sens grâce à l'une de ses fonctions régulatrice de la glycémie.

Fenugrec : description


Le fenugrec ou Trigonella foenum graecum (nom scientifique) est une plante herbacée, originaire d’Asie mineure, appartenant à la famille des fabacées, comme le trèfle, la fève et les pois. Le fenugrec est également appelé Sénégrain ou Trigonelle. Il s’agit d’une petite plante herbacée annuelle de 20 à 50 cm de hauteur. Les feuilles sont trifoliolées, c’est à dire qu’elles sont composées de trois folioles, ovales.

Les fleurs de fenugrec sont blanchâtres et le pétale qui recouvre le reste de la corolle a une forme triangulaire. Les fruits sont des gousses renfermant des graines très dures, oblongues, anguleuses, mucilagineuses, de couleur jaune-beige et à l’odeur forte. Le nom latin ''Trigonella'' fait référence à la forme prismatique de ces graines.

La plante entière a elle-même une odeur forte et tenace de foin fraîchement coupé. D’où son nom latin, ''foenum graecum'' signifiant ''foin grec''. Les graines et les feuilles ont une saveur amère qui rappelle le céleri. Le fenugrec apprécie les climats doux, non pluvieux, et les terrains incultes. On le retrouve à l'état sauvage en Afrique du nord et on le cultive en Inde, en Égypte, au Liban, en Argentine et en France (essentiellement dans le sud). Il pousse dans les champs, les rocailles et les garrigues jusqu'à 1.000 m d'altitude.

Fénugrec : histoire et origine


Originaire du Moyen-Orient, notamment d’Égypte, et d’Inde, le fenugrec s’est très rapidement répandu sur le pourtour méditerranéen et vers la chine. Un papyrus égyptien datant de 1500 av. JC, le papyrus Eber, atteste déjà de son existence à cette époque pour traiter les brûlures. Les égyptiens l’utilisaient aussi pour embaumer leurs morts.

1000 ans plus tard, le médecin grec Hippocrate le mentionne comme un remède apaisant. Dioscoride, médecin grec du 1er siècle après JC, recommande le fénugrec pour traiter les troubles gynécologiques, tels que l’infection de l’utérus et les inflammations vaginales et vulvaires. Les Romains cultivaient le fenugrec pour nourrir leur bétail et leurs chevaux, d'où son nom latin "foenum graecum" qui signifie "foin grec". En France, il est utilisé dès le Moyen-âge et est inscrit à la Pharmacopée depuis le 17ème siècle.

Fénugrec : constituants principaux


Le fenugrec est une plante très riche. Elle contient :
- des protéines (30%)
- des lipides (10%)
- des glucides (20%)
- des sels minéraux : phosphore (à l'origine de ses propriétés stimulantes neuromusculaires), fer, soufre, acide nicotinique, magnésium, calcium
- des alcaloïdes (notamment de la trigonelline)
- des saponines (à l'origine de ses propriétés stimulantes de l'appétit), des saponines stéroïdiques (diosgénine et yamogénine, qui contribuent à la synthèse du cholestérol et des hormones sexuelles).
- des flavonoïdes
- des vitamines : A, B1, C
- lécithine
- une forte concentration en mucilages (jusqu'à 40%) : des galactomannanes
- des huiles essentielles
- des traces d’une résine

Fenugrec : partie utilisée


La plante de fenugrec entière peut être utilisée en phytothérapie, les différentes parties étant alors séchées, broyées puis présentées en gélules. Mais ce sont essentiellement les graines qui ont un intérêt thérapeutique. Pour les récupérer, les gousses (le fruit), récoltées durant l’automne, sont mises à sécher puis sont battues afin que les graines en sortent. Les graines sont alors séchées et broyées.

Il est aussi possible de consommer le fenugrec directement. Les feuilles et les jeunes pousses peuvent être mangées en salade et les graines peuvent servir à assaisonner les salades ou à agrémenter un ragoût. C’est une épice très prisée dans la cuisine indienne (composante du masala et du curry), marocaine (entre dans la composition du ras-el-hanout) et africaine.

Fénugrec : propriétés


La graine de fenugrec est :
- stimulante neuromusculaire et du métabolisme général
- apéritive et orexigène (qui donne de l'appétit)
- régulatrice des sécrétions pancréatiques, notamment celle de l'insuline
- tonifiante
- stimulante des fonctions digestives
- apaisante en cas de fièvre (action similaire à la quinine)
- hypoglycémiante (action due à la présence d’un alcaloïde, la trigonelline)
- hypolipémiante
- hypocholestérolémiante
- aphrodisiaque
- galactogène
- stomachique
- anti-inflammatoire
- émolliente



Du fait de la richesse glucidique et protidique de sa graine, le fenugrec possède une valeur alimentaire évidente, mise à profit dans le traitement de la maigreur. Comme il favorise la prise de poids, il est donc indiqué dans :
- la dénutrition chez les personnes âgées, les malades ou chez les convalescents
- l’amaigrissement
- le manque d‘appétit
- la maigreur
- l’anorexie

Il combat l'anémie, grâce à la présence de fer dans sa composition. C’est un stimulant du métabolisme qui aide à réguler le diabète et l'hypotension artérielle. Il est également utilisé dans les problèmes de frigidité et d’impuissance, dans les troubles de la lactation et dans l’ulcère gastrique. On le prescrit principalement dans les cas d'anorexie ou bien de maigreur nerveuse ou métabolique, car il favorise la reprise de poids. De même il est aussi efficace pour les troubles nutritifs.

Chez le sportif, associé à une alimentation conséquente et à un entraînement approprié, le fenugrec permet une prise de masse plus rapide, tout en limitant (voire en diminuant) l'excès de gras. Il agit comme un anabolisant naturel (évidemment avec des effets infimes par rapport à des anabolisants stéroïdiens) tout en permettant une meilleure utilisation des apports nutritifs.

Il peut aussi être utilisé dans le cadre d'un régime, pour faciliter la sèche. Mais cette utilisation n'est bien sûr vraiment pas simple, car il est difficile de faire un régime alors que le fenugrec donne faim. En usage externe, le fenugrec est utilisé dans le traitement des inflammations locales, des furoncles, abcès, durillons et eczémas.

Fénugrec : posologie


Le fenugrec commence à être efficace au bout de 4 à 5 jours. Par contre, une fois que le corps est saturé en fenugrec, ce dernier reste efficace durant quelques semaines. Il n’est donc pas nécessaire d’en consommer tout au long de l’année. 2 à 3 cures par an de 1 à 2 mois suffisent amplement.

Le fenugrec est utilisé sous forme de :
- Poudre totale de fenugrec sèche micronisée (de préférence cryobroyée) en gélules : 2 à 3 g à prendre avec un verre d'eau à répartir en trois prises : matin, midi, et soir, avant les repas.
- Extrait sec (souvent sous forme de nébulisat) en gélules : 500 à 600 mg à prendre avec un verre d'eau en trois prises: matin, midi, et soir, avant les repas.

Les graines, les feuilles et les jeunes pousses peuvent être utilisés comme condiment mais peuvent aussi être consommés en tisane. Il peut également être employé localement, sous forme de cataplasme, pour traiter les problèmes dermiques tels que l’eczéma, les furoncles, les durillons, … Pour cela, on utilise un décocté : 50g de fenugrec dans 250ml d’eau, porter à ébullition pendant 5 mns puis appliquer sur la zone en cataplasmes humides et chauds.

Fénugrec : mises en garde


Au bout de quelques jours de consommation de fenugrec, la transpiration ainsi que les urines prennent légèrement son odeur. Les graines de fenugrec possèdent des propriétés stimulantes des contractions utérines, accélératrices de l'accouchement, qui les font déconseiller au cours de la grossesse (sans qu'il s'agisse d'une véritable contre-indication).

Elles sont également déconseillées aux femmes allaitantes. Attention chez les personnes traitées par un anticoagulant oral : l’association est possible mais il est très important d’adapter le traitement anticoagulant en fonction des données biologiques (TP). Quelques cas d’allergie et d’asthme, induits par le fenugrec ont été signalés.

Attention : les personnes allergiques ou intolérantes à l’arachide doivent absolument se méfier du fenugrec.

Associations avec d'autres plantes



En fonction de vos objectifs, vous pouvez associer le fenugrec avec d'autres produits :
- Manque d’appétit : fenugrec + curcuma
- Développement de la masse musculaire : fenugrec + spiruline
- Diabète léger : fenugrec + olivier


  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales