La Mélisse


La mélisse est une plante dont les feuilles dégagent une odeur de citron et dont les principes actifs lui confèrent des vertus apaisantes, lui permettant de réduire les effets du stress et de dissiper les troubles digestifs d’origine nerveux.


En phytothérapie, les suppléments de Mélisse sont principalement utilisés en tant que calmant.

La Mélisse, pour rester Zen

Les principes actifs de la mélisse sont contenus dans l’huile essentielle.De part ses propriétés relaxantes, sédatives et antispasmodiques, la mélisse est particulièrement efficace pour lutter contre le stress et l’anxiété, ainsi que pour traiter les troubles digestifs d’origine nerveuse.

Mélisse : description de la plante


La mélisse ou Melissa officinalis est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des lamiacées. On la nomme également : Citronnelle, Citronnade, Céline, Piment des ruches, Thé de France, Piment des abeilles, Herbe au citron. Son nom nous vient du grec "melissophullon" qui signifie "feuille à abeilles".

Originaire d'Asie Mineure, vraisemblablement de Turquie, on la retrouve dans toutes les régions tempérées du globe. Elle pousse sous forme de touffe dans les lieux frais et ombragés jusqu’à 1000 m d’altitude. Elle pousse de manière spontanée dans le sud de l’Europe mais en France, on la cultive particulièrement en Anjou, en Provence et à Milly, près de Paris. Elle a sa place dans les jardins d’herbes aromatiques car elle apporte une saveur fraîche aux salades et aux boissons.

La mélisse est une plante mesurant de 30 à 80 cm de hauteur. Elle présente des tiges dressées, à section carrée, ramifiées et velues. Les feuilles, opposées, pétiolées et cordiformes, sont de couleur verte foncée sur la face supérieure et vert pâle sur la face inférieure. Elles sont rugueuses au toucher et d’un aspect gaufré caractéristique. Elles dégagent, lorsqu'on les froisse, une odeur citronnée très douce, à l’origine de son nom de ''Citronnelle''.

Les fleurs sont blanches ou rosées et en forme de cloche. Elles apparaissent à l’aisselle des feuilles et produisent un nectar très apprécié des abeilles qui l'utilisent pour produire le miel. Les fruits sont des tétrakènes de couleur brune, contenant des graines luisantes de couleur brun foncé.

L’odeur de citron, dégagée par les feuilles lorsqu’on les froisse, est due à l’huile essentielle contenue dans les poils épidermiques sécréteurs. Cette odeur est d’autant plus évidente que la plante est sèche.

Il semblerait que la plante trop âgée troquerait son odeur citronnée contre une odeur de punaise. C'est pour cette raison que la récolte de la mélisse doit avoir lieu tôt dans la saison, au moment de la floraison.

Mélisse : histoire et origines


Les premières utilisations de la mélisse remontent à la Grèce antique. Les médecins utilisaient déjà la mélisse contre les troubles du système nerveux. Les médecins arabes, quant à eux, vantaient ses vertus antispasmodiques.

Elle n'est arrivée dans la pharmacopée Française que vers la fin du Moyen-âge, époque à laquelle elle servait de base à de nombreux élixirs et liqueurs, produits par des Monastères. La bénédictine, la chartreuse et l'Eau de mélisse des Carmes (alcoolat de mélisse composé, créé en 1611 par les religieux d’un carmel) sont parmi les plus célèbres.

Ces élixirs et liqueurs associaient généralement de nombreuses autres plantes à la mélisse. Depuis, de nombreuses études ont été faites, notamment en Allemagne. En 1978, les propriétés antivirales de la plante ont été mises à jour, complétées dans les années 90 par des recherches sur l'effet de la mélisse sur le virus de l'herpès.

Mélisse : constituants principaux


La plante de mélisse fraîche est composée de 0,01% d’huile essentielle, tandis que la plante sèche en contient 0,05%.

L’huile essentielle est constituée elle-même de :
- Aldéhydes terpéniques (citronellal et citral, un mélange de néral et de géranial)
- Alcools terpéniques (eugénol, géraniol, citronellol, linalol)
- Sesquiterpènes (caryophyllène)

Les autres composants de la mélisse sont :
- Acides phénols (acide rosmarinique, acide chlorogénique, acide caféique)
- Triterpènes (acide ursolique, acide oléanique, acide hydroxyoléanolique)
- Flavonoïdes (dérivés de la lutéoline et du quercétol)
- Coumarines
- Tanins
- Mucilages uroniques

Mélisse : partie utilisée en phytothérapie


On peut utiliser les sommités fleuries (fleurs et feuilles). Mais ce sont surtout les feuilles de mélisse qui sont employées en phytothérapie. La plante est coupée quand les feuilles sont toutes jeunes, dès l’apparition des premières fleurs. On fait en règle générale deux (voire trois) récoltes par an : la première a lieu fin mai-début juin avant la floraison, et la seconde en septembre.



Les feuilles et les fleurs à peine fleuries sont alors mondées (on enlève la peau). Puis les feuilles sont étalées sur des claies et les fleurs sont suspendues en bouquet. Le séchage idéal a lieu dans un séchoir à air libre ou à air chaud.

Mélisse : propriétés


La mélisse est :
- Antispasmodique
- Cholérétique
- Eupeptique
- Neurosédative (sédative du système nerveux)
- Tranquillisante, calmante, relaxante
- Anti-inflammatoire au niveau des muqueuses digestives et bronchiques
- Antivirale, antimicrobienne et antiparasitaire (activité vis à vis de plusieurs virus, bactéries, levures, champignons et parasites mise en évidence in-vitro).

Usages thérapeutiques


- Traiter la nervosité, le stress, l’anxiété et les troubles de l’humeur
- Traiter l'insomnie et améliorer la qualité et la durée du sommeil
- Traiter les troubles digestifs tels que les spasmes gastro-intestinaux, les flatulences, les colites, les crampes d’estomac, les éructations, les indigestions, les ballonnements, les nausées,…, d’origine nerveuse
- Diminuer les nausées et les vomissements dus à la grossesse
- Calmer la tachycardie et les palpitations cardiaques d’origine nerveuse
- Traiter les céphalées
- Diminuer les bourdonnements d’oreille
- Combattre les infections virales, plus spécialement l’herpès (augmentation du temps de guérison et diminution de la fréquence des éruptions), mais aussi le zona, la varicelle, les verrues,…
- Traiter les écorchures et coupures mineures

En usage interne, la mélisse est donc tout particulièrement indiquée pour ses propriétés calmantes globales. En usage externe, la mélisse est utilisée pour combattre l'herpès labial.

Mélisse : posologie


En phytothérapie, on utilise la mélisse par voie interne ou externe.

Posologie voie interne


- Infusion : faire infuser 1.5 gr à 4.5 gr de feuilles de mélisse séchées dans une tasse d'eau bouillante recouverte d'un couvercle (les composés de la mélisse sont volatils). Deux à trois infusions par jour
- Poudre de mélisse : 400-600 mg de poudre totale 3 fois par jour au moment des repas
- Teinture mère (1 :5) : 2-6 ml trois fois par jour. 

Posologie voie externe


- Bain : pour un effet relaxant, mettre 10 gouttes d'huile essentielle mélangées à du savon dans le bain
- Huile essentielle : 5 gouttes d'huile essentielle de mélisse dans une cuillère à café d'huile végétale. Appliquer et masser la zone douloureuse (dans le cas du zona par exemple) 2 à 4 fois par jour
- Lotion (1%) : préparer une infusion et appliquer 2 à 4 fois par jour sur les lésions (dans le cas d’un herpès)
- Massage : masser les tempes avec quelques gouttes d'huile essentielle, contre les maux de tête d’origine nerveuse
- Onguent : à appliquer sur les piqûres d’insectes

Mélisse : mise en garde, dangers


La mélisse est dénuée de toxicité et n’entraîne aucun effet indésirable connu. Toutefois, par mesure de précaution, elle est déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitant. Il n’existe aucune interaction médicamenteuse connue.

A noter cependant que les effets calmants de la mélisse peuvent s'ajouter à ceux de plantes et de médicaments aux propriétés identiques.

Associations avec d'autres plantes


Suivant le trouble que vous désirez traiter, vous pouvez associer la mélisse avec d'autres produits de phytothérapie :
- Anxiété, nervosité, stress : mélisse + aubépine
- Troubles spasmodiques : mélisse + passiflore
- Douleurs abdominales : mélisse + graine de lin
- Bourdonnements d’oreille : mélisse + petite pervenche
- Vomissements, nausées : mélisse + gentiane


  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales