Accueil Autres soins Menthe Poivrée
Utilisation de la Menthe Poivre en Phytothérapie



Utilisation de la Menthe Poivre en Phytothérapie


La menthe poivrée est utilisée dans de très nombreux cas en phytothérapie, comme la douleur articulaire, les nausées, rétention d'eau...


Que cela soit pour ses qualités gustatives ou ses propriétés en phytothérapie, la menthe poivrée est une plante essentielle à posséder dans toutes les cuisines.
La menthe poivrée en Phytothérapie

Menthe poivrée : partie utilisée en phytothérapie


La floraison de la menthe poivrée a lieu en été, de juin à septembre.
Cette floraison conditionne les deux cueillettes de la menthe, suivant le produit désiré : 
- pour produire de l'huile essentielle, ce sont toutes les parties aériennes qui sont cueillies, juste avant la floraison, puis distillées
- pour les autres produits, on utilise les feuilles récoltées pendant la floraison puis séchées dans un endroit frais et à l'abri de la lumière.

Menthe poivrée : propriétés en usage interne


En plus de ses indiscutables propriétés gustatives, la menthe poivrée possède de nombreuses vertus médicinales très utiles en phytothérapie. 

La menthe poivrée est douée de propriétés :


- Antalgique
- Diurétique
- Antispasmodique, cholérétique (= qui provoque une hypersécrétion de la bile) et cholagogue (= qui facilite l’évacuation de la bile), eupeptique (= qui facilite la digestion) et carminative (= qui provoque l’expulsion des gaz intestinaux)
- Antiseptique intestinal et des voies respiratoires
- Hypertensive et vasoconstrictrice
- Décongestionnante prostatique.

En usage interne, la menthe poivrée permet ainsi de :


- Traiter les infections des voies respiratoires et réduire les symptômes d’un rhume
- Soulager les symptômes de la dyspepsie (douleurs abdominales)
- Réduire la douleur de certains symptômes, comme la colite spasmodique
- Soulager le syndrome de l'intestin irritable
- Soulager les troubles de la digestion
- Réduire les flatulences et les ballonnements
- Traiter les nausées et les vomissements 
- Soulager les spasmes gastro-intestinaux
- Traiter l’hypotension, les céphalées, les vertiges.

Il est intéressant de noter que l'action la plus connue de la menthe est celle du traitement des symptômes du rhume. Pourtant, ses propriétés les plus intéressantes se situent au niveau de la digestion et de tous les troubles touchant à l'appareil digestif. 

Après un repas un peu trop lourd, consommer de la menthe peut être une bonne solution pour soulager son estomac et éviter de souffrir de ballonnements et de maux de ventre le lendemain du repas.

Menthe poivrée : propriétés en usage externe


Nous venons de voir l'utilisation de la menthe poivrée en usage interne.

Mais de part ses propriétés : 
- Antiseptique des voies respiratoires
- Antibactérienne, antifongique et antivirale
- Antalgique
- Anesthésique
- Antiprurigineuse
- Adoucissante

En usage externe, la menthe poivrée permet ainsi de :


- Soulager les maux de tête et le rhume
- Traiter certaines irritations cutanées telles que zona, urticaire, eczéma, acné, varicelle, piqûre d’insecte…
- Traiter les crevasses, les gerçures, les écorchures,…
- Soulager les douleurs musculaires 
- Soulager les douleurs névralgiques ou rhumatismales
- Éloigner les moustiques et les parasites
- L'hygiène buccale 
- Soulager les douleurs de la bouche et de la gorge (utilisée en gargarismes).

Encore une fois, on retrouve son action sur le rhume. Mais en usage externe, la menthe poivrée a des intérêts bien plus divers que par voie interne : aussi bien soulager les muscles qu'éloigner les moustiques ou traiter les maux de bouche.

Peu de plantes ont des usages aussi diversifiés en phytothérapie.

Menthe poivrée : posologie usage interne


Comme pour les propriétés, la posologie de la menthe poivrée est distincte suivant l'usage interne ou externe.

Pour traiter les troubles digestifs :


Ici, trois préparations de menthe poivrée sont possibles : 

- Infusion : 1 cuillère à soupe de feuilles de menthe poivrée séchées à infuser, pendant 10 minutes, dans 150 ml d'eau bouillante. 3 à 4 tasses par jour entre ou après chaque repas. Pour 1L d'eau, prendre 15gr de feuilles. 
- Huile essentielle : 2 à 4 gouttes dans un liquide, trois fois par jour. 
- Teinture mère de menthe verte (1:5 dans une base d'éthanol à 45 %) : 2 ml à 5 ml dans un liquide, trois fois par jour.

Dans le traitement du syndrome de l'intestin irritable :


- Huile essentielle de menthe poivrée en capsules ou en comprimés entérosolubles (solubles seulement dans l'intestin : 0,2 ml trois fois par jour, avec de l’eau, avant les repas. 



L'intérêt de ces gélules entérosolubles est de permettre à l'huile essentielle d'arriver directement dans l'intestin. La gélule résiste aux sucs gastriques et évite donc de libérer la menthe poivrée dans l'estomac, où elle serait moins utile.

Dans le traitement des infections respiratoires :


- Huile essentielle : 2 à 4 gouttes dans un liquide, trois fois par jour.

Menthe poivrée : posologie usage externe


Pour toutes les frictions ou massages à base de menthe poivrée, il est possible d'utiliser soit le produit pur (2 à 3 gouttes), soit dilué dans un peu d'eau ou d'huile végétale (type colza, olive ou tournesol). Pour ces applications externes, à noter qu'il existe aussi des crèmes et autres onguents dosés entre 5% et 20% d'huile essentielle de menthe poivrée. 

Pour traiter les infections respiratoires :


- Friction : frictionner la poitrine avec de la teinture mère ou de l'huile essentielle.
- Inhalation : verser 3 à 4 gouttes d'huile essentielle ou de teinture mère de menthe dans de l'eau très chaude et respirer les vapeurs. 

Pour les maux de têt

e
Masser le front et les tempes avec de la teinture mère ou de l'huile essentielle. Répéter par période d'une demi-heure si besoin. 

Pour les problèmes de peau, les douleurs articulaires, névralgiques ou musculaires :


Faire des frictions, toujours avec de l'huile essentielle ou de la teinture, et répéter si besoin. 

En gargarisme :


Préparer une infusion concentrée, avec 50gr de feuilles séchées pour 1L d'eau bouillante et laisser infuser 10 minutes. 

Pour éloigner les moustiques


Mettre quelques gouttes d'huile essentielle de menthe sur l’oreiller ou à proximité du lit. 

Menthe poivrée : mise en garde dangers


L’huile essentielle provenant uniquement des fleurs n’est pas sans danger car elle est riche en menthone et en menthofuranne, ce dernier étant une molécule hépato-toxique.

Et l’huile essentielle sécrétée par les feuilles de menthe, considérée comme la véritable huile essentielle, peut provoquer à haute dose des céphalées et des troubles gastro-intestinaux.

Le menthol étant également une molécule toxique peut, à dose élevée, être à l’origine d’hypertension et de mort par action sur le bulbe rachidien. 

Voici quelques contre-indications à l'utilisation thérapeutique de l’huile essentielle de menthe poivrée :
- Ne pas utiliser en usage interne chez les bébés de moins de 30 moins et fortement déconseillé chez les enfants de moins de 6 ans, en raison d’un risque de bronchospasme.
- Ne pas utiliser pendant la grossesse et l’allaitement. 
- Ne pas appliquer près des voies respiratoires (risque de spasmes du larynx et donc de mort par asphyxie) ou trop près des yeux (il y a des risques d'irritations). Bien se laver les mains après usage
- Usage interne contre-indiqué en cas d'obstruction des voies biliaires, d'inflammation de la vésicule biliaire, en cas de dommages hépatiques graves.

La menthe poivrée interagit avec :
- Les antiacides et les protecteurs gastriques : laisser un intervalle de 2 heures entre les deux prises, afin que la dissolution des gélules entérosolubles ne se produise pas dans l’estomac, mais dans l’intestin.
- Le fer : la menthe poivrée peut réduire l'absorption de suppléments contenant du fer. 
L’administration de menthe poivrée peut occasionner certains effets indésirables :
- Quelques cas d'allergie cutanée sont possibles. 
- En cas de prise directe (hors gélules entérosolubles), elle peut causer des brûlures d'estomac ; 

A noter que les doses présentes dans les quelques feuilles de menthe utilisées pour agrémenter l'alimentation sont sans danger, la dose de substance active étant trop faible.

Associations avec d'autres plantes


En fonction du problème que vous souhaitez soigner, vous pouvez utiliser la menthe poivrée avec d'autres plantes de phytothérapie :
- Colites, crampes d’estomac : menthe poivrée + fenouil
- Douleurs musculaires, tendineuses ou articulaires : Gaulthérie + Menthe Poivrée (en huiles essentielles)



  

Guide Minceur

Infos sur les régimes minceurs


Guide vitamines et minéraux

Infos vitamines, minéraux et omégas 3



^

Copyright © Foenix
Mentions légales